Chronique du stage d’hiver : jour 3 (et dernier)

Troisième et dernier jour du stage d’hiver du MTT, donc fort logiquement dernière chronique. Toujours 10 stagiaires vaillants ce matin.

9h34 : en attendant l’échauffement officiel, une petite tournante pour développer la course et l’esprit de compétition… ludique.


9h47 : retour sur le parcours d’échauffement, en aller-retour, Diclane, Samuel et Mathis en action.


9h56 : petite variante avec des sauts sur la pointe des pieds de chaque coté d’une ligne au sol… assez épuisant. Et très utile pour s’habituer à rester sur la pointe des pieds.


10h05 : retour aux tables, l’échauffement raquette à la main, le rituel coup droit – coup droit, suivi du revers – revers, puis du coup droit – coup droit en pivot, et on termine par la poussette en huit. La répétition est à la base de la progression.


10h20 : retour sur les 5 ateliers d’hier, pour poursuivre le travail. Quand on vous dit la répétition… Mathis et Quentin pour travailler la poussette active en revers le long de la ligne pour surprendre un joueur qui pivote pour utiliser son coup droit.


10h30 : Samuel et Romain pour travailler le pivot sur le coup droit pour « toper » sur le revers adverse.


10h45 : atelier robot avec David et Diclane. Au fond, c’est Christian, l’entraineur, le robot est juste devant lui… pas confondre quoi…


11h18 : en fait, il est peut-être temps de préciser qu’il n’y a pas que le tennis de table dans la vie (même si vous pouviez légitimement en douter à la lecture de ces articles), et Christian, toujours dévoué,  s’occupe aussi de l’entrainement au … pokémon ! Si, si !
 


11h33 : démontage des ateliers, on n’en aura plus besoin cet après-midi, on range tout bien correctement.


12h30 : le traditionnel repas hot-dog, on en profite pour tester les pains des différentes boulangerie de Morestel pour préparer notre stand lors de la fête de la musique. Certains en mangent un, d’autres trois et plus. Mais il reste de la place pour les nombreux dessert, certains faits maison.


12h55 : pendant qu’on mange, les pokémons s’activent toujours sur le téléphone de Christian… pas facile la vie de ces petites bêtes !


13h20 : les anciens boivent le café et les plus jeunes jouent au loup-garou. Cela se joue avec un téléphone portable maintenant …


13h45 : une séance de formation express sur le logiciel GIRPE (gestion informatisée des rencontres par équipes), qui permet de remonter en lignes les résultats des rencontres par équipes. Nous allons l’utiliser cet après-midi pour la fin du stage : une rencontre entre 2 équipes en 14 parties. Les 4 stagiaires moins aguerris à la compétition disputent aussi des matchs entre-eux.


14h10 : début de la rencontre avec les premiers simples. Laurent, Samuel, Paul et Diclane sont opposés à Dominique, Achille, Romain et Mathis. Rencontre gérée sous GIRPE, s’il vous plait !



15h– : lors de son match de simple contre Achille, Laurent fait une mauvais chute et se blesse au poignet gauche. Tout le monde a eu une belle frayeur et espère que la blessure ne sera pas trop grave et qu’il se remettra rapidement. Il est remplacé par Christian et la rencontre continue, mais tout le monde est un peu secoué…


15h52 : tout le monde s’essaye à la saisie des résultats sur GIRPE : cela fait aussi partie des choses qu’il faut savoir faire.


16h10 : les deux doubles sont en cours, tout le monde reste concentré… même si la fatigue se fait ressentir pour certains.


17h05 : la rencontre est terminée, l’équipe de Laurent a gagné, le stage est lui aussi presque fini, il reste à ranger la salle…


17h09 : … faire quelques étirements, dont la célèbre « chaise »… certains y arrivent mieux que d’autres…


17h16 :  … balayer la salle…


17h35 : … et tout éteindre. Fin du stage d’hiver du MTT.


Un grand merci à toute l’équipe du MTT pour son implication, sa disponibilité et son professionnalisme, aux douze stagiaires pour leur sérieux, leur bonne humeur et leur concentration, et une pensée spéciale pour Laurent à qui nous souhaitons tous un prompt rétablissement, nous avons hâte de le revoir parmi nous la raquette à la main.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.